La Bible nous enjoint-elle d’avoir une foi d’enfant ?

Question :  » La Bible nous enjoint-elle d’avoir une foi enfantine ? « 
Réponse : Incontestablement, la foi est l’essence de la vie chrétienne. La foi est exhortée tout au long de la Bible et est présentée comme une nécessité absolue. En effet, « sans la foi, il est impossible de plaire à Dieu » (Hébreux 11:6). Le chapitre entier d’Hébreux 11 parle de la foi et de ceux qui la possèdent. La foi est un don de Dieu, comme nous le voyons dans Éphésiens 2:8-9, et non quelque chose que nous trouvons par nous-mêmes. Tous les chrétiens ont reçu de Dieu le don de la foi, et la foi fait partie de l’armure de Dieu – le bouclier avec lequel nous nous protégeons des  » flèches enflammées du malin  » (Éphésiens 6:16).
La Bible ne nous exhorte jamais à avoir une foi  » enfantine « , du moins pas en autant de mots. Dans Matthieu 18:2, Jésus dit que nous devons « devenir comme des petits enfants » pour entrer dans le royaume de Dieu. Le contexte de la déclaration de Jésus est la question des disciples :  » Qui donc est le plus grand dans le royaume des cieux ? « . (verset 1). En réponse, Jésus « appela un petit enfant, et le plaça au milieu d’eux. Et il dit : « Je vous le dis en vérité, si vous ne changez pas et ne devenez pas comme des petits enfants, vous n’entrerez jamais dans le royaume des cieux. C’est pourquoi, quiconque prend la place humble de cet enfant est le plus grand dans le royaume des cieux. Et quiconque accueille en mon nom un tel enfant m’accueille moi-même' ». (versets 2-5).
Donc, alors que les disciples se concentrent sur ce qui constitue la  » grandeur  » dans les cieux, Jésus offre une nouvelle perspective : le chemin  » vers le haut  » est  » vers le bas « . La douceur est requise (cf. Matthieu 5:5). Jésus exhorte les disciples (et nous) à chercher à posséder une modestie enfantine en plus de leur foi. Ceux qui prennent volontairement la position la plus basse sont les plus grands aux yeux du ciel. Un jeune enfant est dépourvu d’ambition, d’orgueil et de fierté et constitue donc un bon exemple pour nous. Les enfants ont la particularité d’être humbles et de pouvoir être enseignés. Ils ne sont pas enclins à l’orgueil ou à l’hypocrisie. L’humilité est une vertu récompensée par Dieu ; comme le dit Jacques : « Humiliez-vous devant le Seigneur, et il vous élèvera » (Jacques 4:10).
Bien que la foi ne soit pas mentionnée dans Matthieu 18:1-5, nous savons que ce n’est pas seulement l’humilité qui fait entrer une personne au ciel ; c’est la foi dans le Fils de Dieu. Une foi humble et sans prétention pourrait à juste titre être appelée une « foi d’enfant ». Lorsque Jésus a voulu bénir les enfants, il a dit : « Laissez les petits enfants venir à moi, et ne les en empêchez pas, car le royaume de Dieu appartient à ceux qui leur ressemblent. Je vous le dis en vérité, quiconque ne reçoit pas le royaume de Dieu comme un petit enfant n’y entrera jamais » (Marc 10:14-15). Comment un enfant reçoit-il un cadeau ? Avec franchise, honnêteté et une joie débridée. Ce type d’authenticité heureuse devrait être une caractéristique de notre foi lorsque nous recevons le don de Dieu en Christ.
Bien sûr, les enfants sont facilement trompés et égarés. Dans leur absence d’art, ils ont tendance à passer à côté de la vérité et à être attirés par les mythes et les fantaisies. Mais ce n’est pas ce qu’on entend par avoir une foi d’enfant. Jésus a encouragé une foi humble et honnête en Dieu, et il a utilisé l’innocence d’un enfant comme exemple. En imitant la foi des enfants, nous devrions simplement prendre Dieu au mot. Comme les enfants font confiance à leurs pères terrestres, nous devrions faire confiance à notre  » Père qui est dans les cieux et qui donne de bonnes choses à ceux qui les lui demandent  » (Matthieu 7:11).

Laisser un commentaire