Quel est l’élément le plus réactif ?

La réactivité d’un élément est basée sur le nombre de coquilles électroniques qu’il possède. Plus il y a de coquilles électroniques, moins les électrons des coquilles extérieures ont d’attraction magnétique vers le noyau. Par conséquent, ils peuvent facilement se déplacer vers d’autres atomes chimiquement attractifs (chimiquement attractifs signifiant que leurs coquilles électroniques externes sont incomplètes et n’ont besoin que d’un ou deux électrons de plus ou de moins pour être complètes).

Comme vous le savez peut-être, plus vous descendez (le long de l’axe des y), plus les éléments ont de coquilles électroniques et, à part les gaz nobles, les métaux de transition sont le groupe le moins réactif du tableau périodique (du fait qu’ils ont des coquilles extérieures modérément équilibrées) qui sont situés vers le centre du tableau. Par conséquent, plus on s’éloigne de ces éléments, plus la réactivité de ces derniers augmente.

Les métaux alcalins (situés loin des métaux de transition et des gaz nobles) constituent le groupe élémentaire le plus réactif. Le césium est l’avant-dernier de ce groupe, avec 6 enveloppes d’électrons, il répond donc à toutes les caractéristiques d’un atome réactif, ce qui en fait donc l’élément le plus réactif.

Les éléments les plus réactifs sont les métaux de transition et les gaz nobles.

Laisser un commentaire