Tuatara Lizard Care Sheet

Scientific Facts

Common Name: Tuatara
Scientific Name: Sphenodon punctatus punctatus
Life Span: 35-100 years
Size: 61 cm (24 in) Male45 cm (18 in) Female
Habitat: Coastal forest with areas that have crumbly soil
Country of Origin: New Zealand
Order Rhynchocephalia
Family Sphenodontidae
https://lh6.googleusercontent.com/qHGcHghQ0iG2KjBoccBxWX1jE9crgRyO07WNy4bg0E37fA8tK49-A_dsxCnBLKQggFoGQl6c-k-QFZWJWW134XJ-lg0P1MgPadrtdaRq6o3-22sbJ8tBdEgXwGk2pO6mC2tiw2hIbuptT9gXjQ

Image Source

Physical Description

This reptile is considered as part of the unique descendant of the order Rhynchocephalia. Le nom Tuatara est obtenu à partir de la langue Māori qui signifie « pics sur le dos ». Il peut ressembler à un reptile ordinaire comme celui du lézard, mais il est considéré comme une créature inhabituelle. Il présente la couleur vert-brun et gris qui peut changer avec le temps

Il possède une crête épineuse sur sa partie dorsale, surtout les mâles. Ses dents à deux rangées où la mâchoire supérieure chevauche la mâchoire inférieure est une pièce unique pour déchirer et mâcher la nourriture. Une chose qui rend cette espèce spéciale est son œil photorécepteur ou connu comme un troisième œil qui définit les cycles circadiens et saisonniers. Le Tuatara est connu comme un fossile vivant parce que c’est la seule espèce survivante de leur groupe.

Les Tuatara ont un corps robuste ressemblant à un lézard avec une grande tête et des membres bien développés et des dents qui sont placées de façon permanente dans la mâchoire. Leur museau est unique en raison de la présence de ses os prémaxillaires dépourvus de dents qui provoque une apparence de bec. L’ensemble de leur corps est recouvert d’écailles dures. Les deux sexes possèdent une série de larges épines dérivées des écailles, qui s’étendent sur la ligne médiane du dos, de la nuque à la queue. Les plus grandes épines sont observées sur le cou et le tronc.

Espèces de Tuatara

Il n’existe que deux espèces vivantes de Tuatara : Sphenodon punctatus ou connu sous le nom de tuatara du Nord et le Sphenodon guntheri ou connu sous le nom de tuatara des îles Brothers.

Sphenodon punctatus (Tuatara du Nord)

Le terme Punctatus est dérivé du mot latin signifiant « tacheté ». Cette espèce a une couleur vert olive avec des nuances de gris à rose foncé ou rouge brique, souvent tachetée, et toujours avec des taches blanches. Elle est protégée par la loi depuis 1895

Sphenodon Gunther (Brothers Island Tuatara)

Le terme Gunther fait référence à l’herpétologiste britannique d’origine allemande Albert Günther qui a fait des recherches sur les Tuatars. Cette espèce a une peau brun-olive avec des taches jaunâtres. Elle est classée comme éteinte depuis 2009.

Taille et poids

Les deux sexes de Tuatara sont considérés comme sexuellement dimorphiques. L’adulte tend à être plus grand qu’il mesure 61 cm (24 in) de longueur par rapport à une femelle adulte qui mesure 45 cm (18 in). Le poids d’un Tuatara mâle peut atteindre jusqu’à 1 kg (2,2 lb) tandis que le poids maximum d’un Tuatara femelle est d’environ 660 g (1,3 lb).

Habitat

https://lh6.googleusercontent.com/mkR_p8NmieAP-QbBe00Qs3LgqrJPjmbslG62uCplneFuepNnpAndPF36W21TEICgf2OOxrm9WrOqMel1Y2T1ljKT3z4E8rAa8TwBh_WTw0TjtgVHaOxlaylPPYa11-4aHhCS-GTA2pN8WJ_mJg

Source des images

Les tuatara sont des reptiles que l’on retrouve régulièrement en Nouvelle-Zélande. On les voit généralement dans la forêt côtière avec des zones qui ont un sol friable où ils peuvent se terrer. Les mammifères qui aiment faire des tunnels ou des trous, comme les oiseaux de mer, les prions et les pétrels partagent l’habitat insulaire des Tuatara pendant leur saison de nidification. Le Tuatara utilise les terriers de nidification des oiseaux comme abri s’ils sont disponibles.

Ils ont été autrefois introduits dans des endroits proches en Nouvelle-Zélande, mais ils ont été conduits à l’extinction à cause des mammifères et des êtres humains. Maintenant, il y a déjà un nombre stable dans leur population, mais la communauté est toujours en train de trouver des moyens sur la façon de supprimer cette espèce en extinction, surtout maintenant que le globe est confronté au réchauffement climatique.

Adaptation

Ils existent dans les conditions les plus froides sur une île éloignée. Ce sont des exothermes qui sont actifs à basse température. La température normale pour eux est à 50-60 degrés Fahrenheit. De temps en temps, ils ont également besoin de se prélasser pour générer de la chaleur sur leur corps et pour éventuellement se débarrasser de certaines maladies de peau.

Ils sont des reptiles inhabituels parce qu’ils sont différents des autres reptiles qui détestent le temps frais. Ils n’ont pas la capacité de survivre bien au-delà de 25 degrés centigrades mais peuvent vivre en dessous de 5 degrés, en s’abritant dans des terriers. Ils se déplacent lentement, c’est pourquoi leur rythme cardiaque est plus lent que celui des autres reptiles. Pour communiquer, ils utilisent le langage corporel et les bruits de coassement.

Reproduction

https://lh4.googleusercontent.com/iV1reLOTEv4rK1mGLx6mP667temTjtekCr45HON68oj0Scd7KVr37ECsdMQfOUrfhFujOMtuQ4f7gKxBL4gEVcrGcWI53F9qEdtAOz7WnRTuI3VH9wXook7M08EHX6MRESYs5SxHANGDCS9jcg

Source de l’image

Ils ont une juvénescence lente qui prendrait généralement jusqu’à 20 ans. Il existe une forte possibilité de reproduction lorsque l’accouplement a lieu pendant la saison estivale où ils s’assoient à l’extérieur du terrier des femelles et attendent qu’elles soient d’humeur à s’accoupler. Ils déploient la plus grande crête de leurs épines autour du cou de la femelle dans l’espoir de l’impressionner. Le Tuatara mâle n’a pas d’organes de reproduction, c’est pourquoi la reproduction se produit par le frottement des cloaques du couple.

Les mâles ont la capacité de se reproduire chaque année, tandis que les femelles ne peuvent se reproduire que tous les deux à cinq ans. Le sperme peut être stocké par la femelle Tuatara pendant au moins 10 à 12 mois qui peut pondre 1 à 19 œufs blancs à coquille molle. Ces œufs vont incuber dans un terrier couvert pendant plus ou moins 15 mois avant que tous les œufs ne craquent, ce qui est considéré comme la plus longue période d’incubation d’un reptile. Comme il faudrait beaucoup de temps avant que ces œufs n’éclosent, il y a une possibilité que les prédateurs tels que les rats obtiennent les œufs de tuatara pour se nourrir puisque la mère ne restera pas pour le protéger.

Déterminer l’âge du Tuatara

Il y a deux façons de déterminer l’âge des Tuatara en utilisant une inspection microscopique, c’est par les anneaux biophiles à l’hématoxyline et les anneaux fémoraux. Lorsque des anneaux biophiles à l’hématoxyline sont formés au microscope, l’âge du Tuatara se situe entre 12 et 14 ans. Si les anneaux fémoraux étaient vus, l’âge du Tuatara pourrait se situer entre 25-35 ans.

Puisque l’âge des Tuatara est supérieur à 35 ans, les experts cherchent encore des moyens possibles sur la façon dont ils peuvent obtenir la tranche d’âge de 35 ans et plus. L’un des moyens possibles qu’ils étudient est l’examen de l’usure des dents.

Déterminer le sexe du Tuatara

https://lh5.googleusercontent.com/jpsY8ZRvzs_C7JYnko0nsIE5qjgwetDVMXZqjlk3bzjCswXGIcKU5D-wZWj4idGnKv-7OSYAoNf7OWD5PnokSY3uKUMuuFDlF1AhJijUajxpTxQIsVGLDunwaGsV-LYKDdzkR6zbHLw49n8oMw

Source de l’image

La température joue un rôle important pour déterminer quel est le sexe d’un Tuatara. Un changement de température, même une légère différence d’un seul degré centigrade, peut transformer des œufs exclusivement féminins en œufs exclusivement masculins. Une température plus élevée tend à créer plus de mâles c’est pourquoi il y a beaucoup d’inquiétudes sur le réchauffement climatique car il peut affecter le taux de survie des Tuatara.

Les œufs qui avaient été incubés à 21 °C (70 °F) ont une chance égale d’obtenir les deux sexes, mâle et femelle, ou bien il peut s’agir d’une progéniture entièrement mâle ou entièrement femelle. Cependant, à 22 °C (72 °F), il y a 80 % de chances que les œufs soient des mâles, et à 20 °C (68 °F), 80 % sont susceptibles d’être des femelles ; à 18 °C (64 °F), attendez-vous à ce que tous les petits éclos soient des femelles.

La durée de vie

Parmi les reptiles, les Tuatara ont les taux de croissance les plus lents. Ils continuent encore à grandir à l’âge de 35 ans avec une durée de vie moyenne d’environ 60 ans. Avec une condition optimale, ils peuvent vivre p jusqu’à 100 ans. On rapporte qu’un mâle Tuatara de 111 ans a réussi à se reproduire pour la première fois avec une femelle de 80 ans. Les experts pensent que les Tuatara peuvent vivre jusqu’à 200 ans en captivité.

Comportement

Les Tuatara sont considérés comme des reptiles terrestres et nocturnes. Ils ont souvent besoin de se prélasser sous le soleil pour garder leur corps chaud afin que, la nuit venue, leur corps ait suffisamment de chaleur pour résister au froid extérieur. Les Tuatara des deux sexes défendent grandement leur territoire, les intrus seront menacés, et ils finiront par mordre si on s’approche d’eux. Si cela se produit, soyez prudent car ils ne lâchent pas facilement causant la peau de leurs proies et des reproducteurs blessés ou rompus.

Diète

https://lh5.googleusercontent.com/AwGrTmzoKYmOi7OqhnWNpw9Q01tcXsyK0HmNCHubx--SHRLv4e6NLm3nVYG-QCEVbgLqZTymvplD-GCfGG9SMsPADmwaG9yGiCYD6Oa3Iuy7m8LL6Cl2l2SEGi8Q5aGnO6Y0U0ezYCfjCVSGxA

Source de l’image

Leur régime alimentaire se compose de lézards, de grenouilles, d’insectes, de poussins, d’œufs d’oiseaux, et parfois ils ont tendance à devenir herbivores en mangeant quelques plantes à feuilles vertes. Les Tuatara ne tentent pas de manger dans l’obscurité totale. La nourriture disponible de façon saisonnière pour eux, comme les œufs et les jeunes des oiseaux de mer, fournit des acides gras bénéfiques qui aideront à donner de l’énergie en période de pénurie de nourriture. En captivité, ils peuvent manger toutes sortes de viandes de différents animaux et sont généralement des produits congelés.

Les œufs de Tuatara

Les œufs de Tuatara ont une coquille douce et épaisse qui a un cristal de calcite incorporé dans la matrice de couches fibreuses. Les femelles mettraient jusqu’à 1-3 ans pour fournir des œufs avec le jaune, et il faut jusqu’à 7 mois pour former la coquille. Au total, il faut 11 à 15 mois pour que l’éclosion ait lieu. C’est un processus assez long pour des reptiles.

Mue

https://lh4.googleusercontent.com/Gy31CpY9gkXf-pU08RfCTifgeagg25p4F0aETC2UavSxT3JPiDTrEUmHpXORkUmrs3jVF88Ln8pxbiQqcO2E3eNPo50kG57kFYoyZkzB31SaHW1H2BNRfhcr8b7Zc_AMCHM5obzpFSPqdPqP5w

Source des images

Puisque les Tuatara sont des reptiles, on s’attend à ce qu’ils passent par la mue. Les jeunes Tuatara muent fréquemment en réponse à la croissance de leur corps, tandis que les adultes peuvent ne muer qu’une ou deux fois par an. Avant qu’ils ne muent, vous observerez que leur couleur devient plus terne et que leurs yeux sont plus gonflés que la normale.

Ce sont les signes d’une mue saine attendue. Pendant cette période où ils vont muer, il est important qu’ils restent hydratés et propres. Pour rester hydratés, ils se tremperaient généralement dans des marécages ou dans des étendues d’eau fraîche. En captivité, vous pouvez créer un environnement bien hydraté et humide en vous assurant qu’il y a un bassin d’eau où ils mouillent leurs corps et aussi vous pouvez vaporiser l’intérieur de leur réservoir avec de l’eau.

Anatomie des parties du corps du Tuatara

https://lh3.googleusercontent.com/IZeayMojF7Rjtjgi-FzQGJGGe2fV2Mk_M8ooUK0HHVUG9CbiVQTSWiHP9bUzpZm9WXOgo1r4egNL--K_MmvuKtqKffPtGVt1w68Xww16OxM31re7vnB9ZE4eB-YaWPYzk2ssurIhMro2FcleQA

Source de l’image

Tête

Le crâne du Tuatara a deux ouvertures latérales qui sont appelées la fenestre temporale qui a des arcs complets. Sa mâchoire supérieure est fermement attachée au crâne ce qui en fait une construction rigide et inflexible. L’extrémité de sa mâchoire ressemble à un bec qui vous mène à l’ouverture de la bouche où l’on peut voir une double rangée de dents dans la mâchoire supérieure qui s’adapte parfaitement à la rangée unique de dents de la mâchoire inférieure entre les dents supérieures. Le cerveau n’occupe que la moitié du volume de son endocrâne. Les experts comparent généralement leur cerveau à celui des dinosaures.

Organes sensoriels

Ses yeux sont spécialisés dans trois types de cellules photoréceptrices qui sont utilisées pour la vision nocturne et diurne et le tapetum lucidum qui peut être vu dans la rétine pour améliorer la vision nocturne. Le troisième œil du Tuatara est appelé l’œil pariétal et est situé au sommet de sa tête. Son troisième œil est inconnu, mais on dit qu’il aide à absorber les rayons ultraviolets qui aident à absorber la vitamine D et qu’il aide à la thermorégulation.

Le Tuatara possède les organes auditifs les plus primitifs parmi les amniotes comme celui d’une tortue. Il n’a pas de trou d’oreille ni de tympan et sa cavité de l’oreille moyenne est remplie de tissu adipeux. Même si les organes auditifs sont peu développés, il a tout de même une réponse en fréquence de 100 à 800 Hz qui a une sensibilité maximale de 40 dB à 200 Hz

La colonne vertébrale et les côtes

La colonne vertébrale et les côtes du Tuatara peuvent être comparées à l’état des vertèbres des poissons et de certains amphibiens qui sont constituées de vertèbres amphicoelliques en forme de sablier qui sont concaves devant et derrière. Il possède également des os ressemblant à des côtes, appelés côtes gastriques ou abdominales, qui sont constitués de cartilage attaché à la colonne vertébrale ou aux côtes thoraciques. Il possède des processus gastral et uncinate bien développés qui protègent le ventre et aident à retenir les viscères et les organes internes.

La queue et le dos

La queue et les plaques épineuses sur le dos du Tuatara ressemblent à celles d’un crocodile, mais il obtient le comportement du lézard qui avait la capacité de casser sa queue lorsqu’il était attrapé par un prédateur, puis de la régénérer. La repousse de sa queue prend beaucoup de temps.

Maladie courante du Tuatara

https://lh4.googleusercontent.com/r01libKW825tAPrtUnNvKYN2pxFTgh-l7AVWLCVVxY_Iz96Mqx12JVxoxbFqviDdXyw239b65PwmC5fso3n8who-ompBjkQGFZBqFQBAAxqG-DS3ofJiakV57CqSPMyypjNpyriyo3q7HbMj9A

Source des images

Maladie infectieuse

Salmonellose

Cette maladie peut être facilement acquise à une personne atteinte de salmonellose. Si elle n’est pas traitée correctement, le Tuatara peut mourir à cause de différentes complications au niveau des organes.

Domatite infectieuse

Ceci est communément appelé la pourriture de la bouche. Le développement de champignons est généralement le facteur principal pour lequel cette maladie est acquise. Les facteurs secondaires sont les problèmes d’élevage ou de gestion, la surpopulation, la mauvaise alimentation et les basses températures ambiantes. Si elle n’est pas traitée, elle peut entraîner une perte d’appétit et la famine provoquera la mort.

Tache noire

C’est une maladie de la peau endémique pendant la saison hivernale. Elle se caractérise par un noircissement des écailles. Si la décoloration s’étend à tout le corps du Tuatara, elle peut provoquer l’anorexie, la dépression et la déshydratation. La desquamation normale sera perturbée, ce qui le rendra faible et entraînera sa mort. Cette maladie peut également se produire en raison de la surpopulation, de la température froide et du stress.

Autres infections mycosiques

Ces infections mycosiques sont causées par une infection fongique de la peau qui se transporte dans les poumons, les vaisseaux sanguins et les viscères. Les températures froides et l’humidité élevée sont la raison d’avoir le développement de ces infections fongiques accablantes. Le Tuatara affecté peut ressentir une émaciation, une déshydratation, une décoloration de la peau et une anorexie.

Reproductive Disease

https://lh6.googleusercontent.com/Gn-1lM1YBKPozvpTog2-k5EayjyEMbgRxzQbbCprV-JzfKDOqpkRfhdLszQ1XqBGigLc-Ot1MdH1no1WgcX-7LRIsNarVYroJSutF2PFaXNCuIyMehgEm-kfgRxXdVnck5toMVJ5oxZtBn7a1w

Image Source

Fetal mummification

This is the shrinkage of the fetus because the fluid of both fetus and uterus will be absorbed. The cause of death of the fetus is due to the autolytic changes and the involution of maternal caruncles.

Dystocia

This is caused by different husbandry problems such as improper temperature, malnutrition, improper nesting site, and dehydration. This is characterized by the difficulty in laying eggs.

Ostéodystrophie

C’est lorsque le Tuatara développe une bosse vertébrale dans

la région lombaire, avec une parésie/paralysie associée affectant la queue et les pattes arrière. Elle est causée par un déséquilibre calcium-phosphore surtout chez ceux qui ont une carence en vitamine D3.

Gout

Les reptiles connaissent aussi la goutte, qui est articulaire et viscérale. Les théories prétendent qu’elle est causée par des niveaux de protéines alimentaires inappropriés et par la déshydratation.

Cachexie

Ce phénomène se caractérise par une difficulté à s’alimenter qui peut entraîner une famine à long terme. Des aliments ou une gestion de l’alimentation inappropriés, ainsi que des maladies qui affectent l’appétit et le métabolisme en sont les causes connues.

Maladies parasitaires

https://lh6.googleusercontent.com/n64yuaPayWC6OfnNTOGOpu2ZSGZMTP2RCKjh3a_ss6ZgCGDHWOPopVOlOhZXbAYzlpIL5Le6BCCnJjvk3rB0YUe54dsFGvM8MRoCEG4A-Sb1NwZ5hErzh9LD1H6-g8UdBI31du-1cjdpR0ZN5g

Source de l’image

Mites

Il existe trois types de mites qui peuvent infester le Tuatara, ce sont l’Ophionyssus scincorum, le Neotrombicula sphenodontia et l’Acomatocarus lysosomal. Ces derniers se manifestent par des taches de couleur rouge ou orange qui sont généralement regroupées autour des oreilles, de l’aine, des aisselles ou du cloaque. Ils sucent le sang entraînant des lésions cutanées ou la mort.

Nématodes

Des signes cliniques tels que des régurgitations, des ballonnements, de l’anorexie, de l’anémie, des signes d’obstruction et

de dépérissement peuvent être ressentis.

Protozoaires

Cette maladie est généralement constatée chez un tuatara captif de plus de 40 ans. Elle se traduit par une inflammation granulomateuse dans différentes parties du corps.

Maladies diverses

Dysecdysis

La mue de la peau est importante pour eux

Si le tuatara connaît cette maladie, il y a une mue inadéquate de la peau qui est causée par d’anciennes blessures, la malnutrition, un environnement sec et un parasitisme externe ou une dermatite.

Stress thermique

Le Tuatara est un reptile à sang froid, d’exposition à une chaleur trop importante il peut entraîner différentes irritabilités qui peuvent provoquer des bagarres entre animaux. Le stress thermique déclenche également la formation d’autres handicaps dans leur corps.

Prévenir les maladies

Comme les humains, le Tuatara est également exposé à différents types de problèmes de santé, pas seulement ceux mentionnés ci-dessus car certains ne sont pas encore étudiés mais prévalent déjà. Pour prévenir les maladies, il est recommandé d’observer les meilleures pratiques d’élevage qui peuvent être faites afin d’aider à prévenir les éventuelles conditions indésirables qui peuvent conduire aux pires scénarios.

Il est également conseillé de fournir à votre Tuatara des aliments nutritifs et de veiller à ajouter du calcium, ainsi que des suppléments multivitaminés à chaque alimentation. S’ils sont élevés en captivité, il y a de fortes chances que leur immunité aux différents facteurs environnementaux soit diminuée.

Disponibilité – Où en trouver un ?

Le tuatara n’est pas encore considéré comme une espèce en voie de disparition mais ils sont déjà en danger. Vous pouvez voir ces types de reptiles chez un collectionneur d’espèces anciennes mais généralement, ne sont pas à vendre. Il y a des animaleries sur internet où vous pourriez trouver cette espèce à différents prix.

Menaces pour la survie

Comme d’autres reptiles et amphibiens indigènes dont l’extinction est presque nulle, la principale menace pour la survie du Tuatara est atteinte par les prédateurs mammifères. Les rats sont une menace particulière, et la majorité des Tuatara restants ne survivent et ne se reproduisent plus que sur des îles offshore et continentales exemptes de rats.

Les Tuatara sont également menacés par les humains qui les capturent pour les vendre à l’étranger et pour cette captivation personnelle. De nos jours, posséder un Tuatara est illégal, même s’ils sont très recherchés par les collectionneurs de reptiles et peuvent atteindre des prix très élevés à l’étranger. On rapporte qu’ils sont volés dans des zoos et des îles offshore.

4 Principales stratégies de conservation des Tuatara

  • Éradications de mammifères dans les îles offshore, comme les rats.
  • Programmes d’incubation des œufs. Il s’agit du processus où les œufs sont collectés dans la nature et sont incubés dans des environnements de laboratoire contrôlés.
  • Programmes de démarrage. Il s’agit du cas où un jeune Tuatara est éclos en laboratoire et est conservé dans des installations spéciales avant d’être relâché sur des îles au large lorsqu’il atteint sa maturité.
  • Translocation. C’est lorsqu’un grand nombre de Tuatara sont transportés vers un nouvel endroit pour établir une nouvelle population ou pour aider à restaurer la population existante.

Elevage en captivité

Que vous prépariez une cage, un réservoir ou un terrarium, l’habitat de votre Tuatara lui servira de refuge pour les prochaines années, il est donc attendu de lui construire une maison qui imite son habitat réel dans la nature. La taille du réservoir n’est pas un problème tant que votre Tuatara peut se déplacer librement.

En choisissant une cage, assurez-vous qu’elle est équipée d’un couvercle car les Tuatara sont considérés comme des artistes de l’évasion. Assurez-vous que le réservoir permet une bonne circulation de l’air pour éviter les problèmes d’humidité et la suffocation c’est pourquoi envisager d’utiliser un couvercle grillagé est également utile.

L’éclairage et l’humidité

L’éclairage aide à garder les environs de la cage propres et lumineux afin que vous puissiez facilement vérifier votre animal. Ils sont originaires de la Nouvelle-Zélande où le soleil ne sort généralement pas, donc cela n’a pas d’importance si votre éclairage a un spectre complet ou non.

De temps en temps, votre animal a besoin de se prélasser, donc situez l’équipement d’éclairage dans un endroit où la lumière peut pénétrer librement et Il devrait également y avoir un moyen pour votre dragon de s’approcher de la source de lumière à moins de 6 à 8 pouces.

Température

Tuatara est venu d’un environnement froid. Pour que vous puissiez imiter un environnement idéal pour eux, assurez-vous de maintenir une température d’environ 50-60 degrés Fahrenheit. Assurez-vous que l’équipement d’éclairage que vous utiliserez ne crée pas trop de chaleur afin de ne pas causer de stress thermique à votre animal.

Littérature du réservoir et accessoires

En plus de prendre soin de l’éclairage et de la température à l’intérieur de la cage ou du réservoir, il est également important de prêter attention au revêtement de sol du réservoir. Le type de revêtement de sol recommandé dépend de l’âge réel de votre animal. Puisque les plus jeunes doivent se nourrir de plus d’insectes par rapport aux dragons plus âgés, il est important d’être plus prudent en ce qui concerne le revêtement de sol car il est possible qu’un jeune dragon barbu en mange aussi un peu en essayant d’attraper ses proies.

Sanitation

Pour l’hygiène et la salubrité, assurez-vous de nettoyer régulièrement la cage, le bol d’eau et le bol de nourriture en utilisant un produit sanitaire spécialement formulé pour cette raison. Veillez à nettoyer tous les éléments après le nettoyage, en les laissant sécher avant d’installer à nouveau la cage. Par ailleurs, le Tuatara pouvant être porteur de la bactérie salmonelle, il est recommandé de se laver les mains après l’avoir manipulé ou avoir transporté sa cage.

Environnement naturel – Substrat

Il existe une variété de substrats que vous pouvez utiliser. 3 d’avoir un petit bol ou un bol dans lequel ils ne pourraient pas se coucher, car cela peut entraîner des soucis tels qu’une pourriture du tartre. Si vous n’utilisez pas de bol d’eau, il est recommandé de prévoir une autre source d’hydratation. Il faut également noter que les Tuataras obtiennent près de 90% de leurs besoins en hydratation à partir des verdures qu’ils consomment, en dehors de la nourriture entièrement hydratée.

Étapes de la mise en place du réservoir pour Tuatara

Étape 1 : Les Tuatara peuvent être agressifs, donc décidez quel type d’animaux vous voudriez également vivre avec eux. Mais il est plus conseillé de ne pas les mettre avec d’autres animaux. Vous pouvez obtenir une paire de Tuatara mais assurez-vous que le réservoir est assez spacieux où ils peuvent se déplacer librement.

Etape 2 : Trouvez un réservoir qui peut être confortable pour votre animal. Il est préférable d’acheter un réservoir qui pourrait être utilisé jusqu’à sa future croissance. Il est également conseillé d’imiter l’habitat naturel du Tuatara où il y a de la terre friable, des rondins et des terriers.

Étape 3 : Une fois que vous avez déjà un réservoir idéal, ajoutez un substrat. Le tuatara adore se creuser des terriers c’est pourquoi il est important de s’assurer que votre substrat est suffisant. Du sable ou de la terre de haute qualité qui peut être utilisée est disponible dans certaines animaleries.

Etape 4 : L’exposition à la lumière ou le lézardage est important. Il devrait y avoir une zone où votre animal pourrait s’allonger complètement sous une lampe chauffante ou la lumière naturelle du soleil. Se prélasser est nécessaire pour la santé de votre Tuatara, assurez-vous que la zone de prélassement est invitante car si votre animal ne se prélasse pas, cela peut conduire à certaines infections ou infestations de maladies.

Etape 5 : Ajoutez des plantes juste assez pour oxygéner le réservoir. Le nombre de plantes à utiliser dépend de la taille du réservoir mais assurez-vous qu’il n’occupera pas un grand espace car il y a une tendance à ce que votre animal se creuse et détruise les plantes. Votre animal pourrait déterrer les plantes donc faire usage de roches molles pour l’empêcher de déraciner.

Etape 6 : Il est indispensable de nettoyer l’ensemble du réservoir au moins toutes les 2 à 4 semaines selon la taille du réservoir. Pendant le nettoyage du réservoir, placez le Tuatara dans un bac muni d’une grille pour qu’il ne s’échappe pas. Le substrat de sable ou de terre doit également être changé complètement.

Les faits sur le Tuatara

1. Le Tuatara est un membre de l’ordre des Rhynchocéphales qui aurait prospéré il y a environ 200 millions d’années. Ils ressemblent à des lézards mais ils sont plus uniques.

2. La raison pour laquelle les épines des Tuatara mâles sont plus proéminentes est que c’est celle qu’ils utilisent ou soulèvent lors des manifestations territoriales ou de parade nuptiale.

3. Les Tuatara ont une longue durée de vie et l’une des raisons de leur longévité est leur métabolisme lent dû à leur faible température corporelle. Ils peuvent également tolérer des températures beaucoup plus basses et ils hibernent en hiver.

4. Ses troisièmes yeux ne sont visibles que chez les éclosions car ils sont déjà recouverts d’écailles et de pigments après quatre à six mois.

5. Dans le cadre de leur adaptation à l’environnement. Le tuatara a la capacité de casser sa queue et de la régénérer à nouveau surtout lorsqu’il est attrapé par son prédateur.

6. La disposition de ses dents ne peut pas être vue chez les autres reptiles. Leurs dents ne sont pas des structures séparées mais des projections pointues de l’os de la mâchoire une fois que leurs dents tombent, elles ne peuvent plus être remplacées c’est pourquoi les Tuatara plus âgés préféreraient manger des aliments mous comme les vers, les scarabées et d’autres insectes plus mous.

7. Les Tuatara sont les seuls à se reproduire lentement. Les mâles ont la capacité de s’accoupler presque chaque année, mais les femelles ne peuvent se reproduire qu’une fois avec un intervalle de deux ou cinq ans. Il faut aux femelles entre 1 et 3 ans pour fournir des œufs avec du jaune, et jusqu’à sept mois pour former la coquille. Ensuite, il faut 12 à 15 mois supplémentaires entre la copulation et l’éclosion, peut-être le taux d’incubation le plus long de tous les reptiles.

8. Ils sont diurnes pendant leur stade précoce et nocturnes à l’âge adulte. Ils préfèrent rester actifs pendant la journée, surtout les éclosions pour éviter les tuataras adultes ou certains prédateurs qui se nourrissent d’eux.

9. Ils ont la capacité de creuser leurs propres terriers et de cohabiter avec les oiseaux. Les tuataras se nourrissent parfois d’œufs, d’éclosions ou de plus petits animaux qui cohabitent avec eux.

10. Les pires envahisseurs des Tuataras sont les rats et les souris car ils adorent manger les œufs et les éclosions de Tuataras. C’est l’une des raisons pour lesquelles ces espèces ont disparu en 2005, mais le gouvernement trouve un moyen de faire rebondir leur population.

FAQ’s

Peut-on garder des Tuatara comme animaux de compagnie ?

Si vous deviez les garder en bonne santé en captivité, il faudrait imiter ces conditions, mais pour l’instant, l’élevage en captivité est déjà interdit par la loi car ils sont strictement protégés.

Qu’est-ce qui différencie les Tuatara des lézards ?

La façon la plus simple pour vous de les distinguer est par leurs oreilles, les lézards ont des oreilles alors que les Tuatara n’en ont pas. Le Tuatara apprécie également les basses températures surtout la fraîcheur de la nuit, alors que les lézards aiment un environnement chaud. La partie la plus unique ou la plus distinctive de leur corps est leur « troisième œil » sur le dessus de la tête. Cet « œil » possède une rétine, une lentille et des terminaisons nerveuses, mais son but n’est pas de voir mais de mettre en place des mécanismes de défense.

Pourquoi le tuatara est-il en danger ?

Le tuatara a été classé comme une espèce en danger depuis 1895 et jusqu’à présent leur population rebondit. Les tuatara, comme de nombreux animaux natifs de Nouvelle-Zélande, étaient menacés par la perte d’habitat, la récolte et les espèces introduites comme les rats et les mustélidés.

De quelle famille de dinosaures éteints le tuatara est-il apparenté ?

La plupart des espèces de la famille des dinosaures ont disparu il y a environ 60 millions d’années, sauf la tribu des tuatara. Le tuatara est le seul membre survivant de l’ordre Sphenodontia, qui représentait d’autres espèces de dinosaures il y a 200 millions d’années.

Quel âge a le plus vieux Tuatara ?

On a trouvé des traces de fossiles de tuatara dans des roches d’âge jurassique, il y a environ 150+ millions d’années. Les preuves fossiles indiquent que les autres membres de la famille Rhynchocephalia ont disparu depuis 60 millions d’années.

Pourquoi est-il appelé l’espèce qui évolue le plus rapidement ?

Les scientifiques ont fait une évaluation qui a épinglé l’animal qui évolue le plus rapidement connu qui est un « dinosaure vivant » appelé tuatara. Le tuatara, Sphenodon punctatus, ressemble à un lézard et ne se trouve qu’en Nouvelle-Zélande.

Est-il possible d’apprendre la propreté à un tuatara ?

Oui, il est possible d’apprendre la propreté à un tuatara. Ils peuvent être entraînés à déféquer de façon constante dans une certaine zone de la cage de taille moyenne.

Les Tuatara sentent-ils mauvais ?

Oui, ils peuvent sentir mauvais surtout si vous ne vous en occupez pas correctement. À ce titre, veillez à donner de l’importance à son hygiène, en utilisant des pratiques sanitaires lorsque vous le manipulez. Si vous négligez de nettoyer l’habitat de votre animal, il sentira également mauvais et sera sujet à des infections virales et bactériennes.

Peut-on nourrir le Tuatara avec des aliments pour animaux ?

Si le Tuatara présente des carences en nutriments, il est conseillé de le nourrir avec des aliments ou des compléments enrichis en vitamines et minéraux.

Où vivent les Tuatara en Nouvelle-Zélande ?

Les habitats des Tuatara se trouvent aujourd’hui sur environ 35 îles. Sept de ces îles se trouvent dans le détroit de Cook et abritent environ 45 500 animaux.

La Nouvelle-Zélande est l’un des pays les plus pauvres du monde.

Laisser un commentaire